La traite des personnes continue de faire des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants victimes dans leurs propres pays ou à l’étranger, chaque année.

Différents acteurs se mobilisent pour mettre fin à cette pratique au Togo. C’est le cas de RELUTET et ses partenaires. Ainsi, le réseau a bénéficié d’un appui financier de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Togo pour la vulgarisation de la bande dessinée SCARF : un héros qui lutte contre la traite des personnes.

Il s’agit d’une bande dessinée qui traite de la question de traite des personnes. AGO Média est l’initiateur de cette bande dessinée qui est soutenu par le même partenaire financier.

La ville de Badou, a été choisie pour lancer la campagne marquée par la vulgarisation de la Bande Dessinée SCARF, le 20 Mars 2018. Une cérémonie à laquelle ont pris part les élèves de la ville de Badou, ainsi que les premiers responsables du secteur de l’éducation de cette localité.

L’autre partenaire associé à ce projet est MoLab. MoLab est un laboratoire mobile qui fait bénéficier les élèves des expériences en sciences physique et chimie et en technologie.

Tous ces partenaires mettent en synergie leurs efforts pour combattre la traite des personnes au Togo.

La cérémonie a connu plusieurs interventions dont celles de bienvenue du Maire de Badou, celle de remerciement du Président de RELUTET, de celle du représentant de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo et celle du Préfet. Michael Priyor, représentant M. l’Ambassadeur des Etats-Unis, a dans son intervention, fait le lien entre les actions des trois partenaires. Selon lui, les initiatives de RELUTET et d’AGO Média sont informatrices et celle de MoLab constitue une opportunité aux élèves de mieux s’instruire à travers des expériences pratiques dans les matières scientifiques et aller loin dans les études pour être à l’abri de la traite. Le Préfet de Wawa, de son côté, a fait cas des efforts du gouvernement togolais pour, non seulement lutter contre traite des personnes, mais aussi à renforcer l’éducation des élèves.

Notons  que pendant les séances de sensibilisation, RELUTET  a ciblé les élèves qui ont été suffisamment briefés et primés par Ago Média.

Un échantillon de 10 élèves (6 garçons et 4 filles) et (3 femmes et 2 hommes) a été choisi à  Badou puis à Kougnohou.

Un questionnaire conçu  et adressé aux échantillons comporte les questions suivantes :

  • Avez-vous aimé la bande dessinée ?
  • Qui est personnage principal ?
  • Quel rôle a-t-il joué dans la bande dessinée ?
  • La bande dessinée vous-a-t-elle aidé à mieux comprendre la traite des personnes ?
  • Quelle pourra être votre contribution à la lutte contre la traite des personnes ?
  • Pourriez-vous vous assimiler au SCARF ? en quoi faisant ?
  • Quelle est votre appréciation de MoLab ?

100% des personnes interrogées ont aimé et compris la bande dessinée et le message qu’elle véhicule aussi bien à Badou qu’à Kougnohou.

Près de 80% des personnes proposent des actions de sensibilisation  plus pointues sur les jeunes leurs parents, et pour support, la bande dessinée. Elles pensent s’assimiler au SCARF  en s’instruisant le plus longtemps possible.

50%  des personnes touchées ont aimé les expériences de MoLab et pensent que MoLab a mieux complété leur connaissance théorique acquise à l’école

Une personne adulte s’est interrogée à Badou sur les composantes chimiques de l’eau qu’elles boivent sans le milieu après avoir suivi l’expérience de MoLab.