Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits de l’enfant » (CRG), RELUTET, en collaboration avec plan International Togo, a organisé simultanément à Lomé et à Kpalimé une formation des responsables des communes et des organisation de la société civile sur la budgétisation en faveur des droits de l’enfant Simultanément les 08, 09 et 10, 11 Juin 2020 au CESAL à Lomé Tokoin et dans la grande salle de la mairie de KPALIME. L’objectif général est d’amener les élus locaux à arrimer les budgets communaux avec les enjeux liés aux droits de l’enfant et jeune, l’égalité pour les filles et au COVID-19, et à promouvoir les interactions entre les jeunes et les mairies. Vingt (20) participants des communes et OSC à Lomé comme à kpalimé ont bénéficié de cette formation.

Les thèmes développés étaient de plusieurs ordres à savoir :

  • Covid19 au Togo: situation, effets/impacts sur les enfants, communication avec les enfants, mesures barrières, quelles actions entreprendre?
  • Présentation sur le commentaire général n°19 de la cde
  • Droits et protection de l’enfant
  • Budget participatif communal : avantages
  • Étapes d’élaboration d’un budget communal
  • Mise en œuvre des droits de l’enfant dans les budgets publics
  • Principes de la budgétisation publique pour les droits de l’enfant
  • Principes d’élaboration d’un budget communal

Ainsi, les élus locaux, les OSC et les communes doivent travailler de concert pour le développement de leur commune. un élément qui doit impérativement se réaliser avec la participation des enfants aux étapes d’élaboration du budget communal. A la fin de ces ateliers, les participants ont élaboré pour chaque commune et OSC représentée, un plan d’action qui sera appliqué dans lesdites communes pour le respect des droits de l’enfant, pour une budgétisation sensible à la protection de l’enfant et pour une interaction avec les jeunes et les OSC.

En cette période de pandémie de la COVID-19, ces formations ont été organisées dans le plus strict respect des mesures barrières instaurées par le gouvernement togolais.