Les enfants des clubs de l’ONG FIT et leurs Pairs du Conseil Consultatif Préfectorale des Enfants (CCPE) de Kpalimé ont organisé une journée de réflexion sur l’épineuse problématique du tourisme sexuel, les violences sexuelles et sexistes exercées sur les enfants et jeunes dans la commune de Kpalimé. Ils étaient accompagnés par l’ONG FIT, avec l’appui financier de la Mairie de Kpalimé en collaboration avec RELUTET.
Cette réunion s’est tenue le 18 Janvier 2019 à Kpalimé dans la salle de réunion de la Mairie. Elle a réuni 35 participants qui sont les leaders d’opinions, leaders communautaires, gérants d’hôtel, les enfants, jeunes et les encadreurs.
L’objectif général est de contribuer à l’élimination de tourisme sexuel, des violences sexuelles et sexistes exercées sur les enfants et jeunes dans la commune de Kpalimé.
Trois modules développés au cours de cette réunion ont porté sur : 1- la définition des concepts – tourisme sexuel – violences sexuelles et sexistes – causes et conséquences-situation de la problématique dans la commune de Kpalimé, 2 – Les lois et règlements sur les violences sexuelles et sexistes, le harcèlement et l’abus sexuels des enfants au Togo et 3 – le recueil de témoignages et partage sur le phénomène dans la commune de Kpalimé, quelles approches de solutions ?
Une feuille de route a sanctionné les travaux de la journée.

La coordination